Prévenir les blessures du personnel soignant

Selon le Bureau Américain responsable des statistiques sur les lieux de travail (U.S. Bureau of Labor Statistics)1, les infirmières perdent, en moyenne, l’équivalent de 35 800 jours de travail chaque année, suite à des troubles musculo-squelettiques. Au fil du temps, les mouvements répétés de levée et de traction nécessaires au repositionnement des patients peuvent induire des lésions invalidantes du dos, de l’épaule, du coude et du poignet.

L’Association Américaine des Infirmières (ANA) et la Mobilisation et de Manipulation sécuritaires du patient (MMSP) : Les normes nationales interprofessionnelles indiquent que « s’ils sont bien mis en place, les programmes de mobilisation et de manipulation sécuritaires du patient (MMSP) peuvent permettre de résoudre de manière drastique les lésions et blessures du personnel de santé. » Elles énoncent aussi que « Il est nécessaire de rédiger des normes universelles de MMSP afin de protéger les personnels de santé des lésions et troubles muscolo-squelétiques (TMS). La prise en charge de la sécurité du personnel soignant par l’intermédiaire de MMSP améliorera aussi la sécurité des patients bénéficiant des soins. »2

La stimulation et le repositionnement font aussi courir un risque de TMS au personnel soignant, comme des douleurs lombaires, une sciatique, des lésions de la coiffe des rotateurs, une épicondylite et un syndrome du canal carpien.3 Les directives recommandent la réduction des exigences physiques induites par les taches à haut risque grâce à l’utilisation de techniques de MMSP.3

L’Association des infirmières diplômées en Bloc opératoire (AORN) mentionne aussi la nécessité de recourir à un dispositif pour le transfert latéral dans un environnement per-opératoire,4 et l’ANA insiste sur l’importance de réduire les exigences physiques concernant les taches à haut risque.5

REFERENCES: 1. Bureau of Labor Statistics. Industry Injury and Illness Data (2007). http://www.bls.gov/iif/oshwc/osh/case/ostb1942.pdf. Accessed October 15, 2013. 2. American Nurses Association (ANA) Draft Safe Patient Handling and Mobility (SPHM) National Standards, 2012:15. 3. Occupational Safety and Health Administration (OSHA), Guidelines for nursing homes: ergonomics for the prevention of musculoskeletal disorders, 2009:4,5. 4. Pocket Reference Guide: Safe Patient Handling and Movement in the Perioperative Setting. AORN Toolkit. Association of periOperative Registered Nurses. 2014. 5. Safe Patient Handling and Mobility Interprofessional National Standards Across the Care Continuum. American Nurses Association. 2013.

Repositioning patients in chairs-an improved method
Fragala G
Voir le résumé

Safe Patient Handling Initiative Results in Reduction in Injuries and Improved Patient Outcomes for Pressure Ulcer Prevention
Heather Way RN, BSN, MSN, Critical Care Clinical Specialist
Poster presented at the 2014 Safe Patient Handling East Conference on March 27, 2014
Télécharger le poster (PDF)
Combination of Safe Patient Handling and Use of Ergonomic Repositioning Device Reduces Hospital Acquired Pressure Ulcers and Employee Injury Claims
Molly Persby, RN, C, MHSA, Divisional Vice President, Clinical and Quality Services, Select Medical
Poster presented at the ALTHA’s 2012 National Clinical Conference, Dallas TX, May 16-18, 2012
Télécharger le poster (PDF)

Prévenir les blessures du personnel soignant au cours du transfert latéral du patient

Formulaire d’évaluation des pratiques cliniques
Formulaire d’évaluation produit

Prévenir les blessures du personnel soignant au cours du retournement et du repositionnement du patient

Formulaire d’évaluation des pratiques cliniques
Formulaire d’évaluation produit

Prévenir les blessures du personnel soignant lorsqu’il stimule les patients pour les passer au fauteuil

Formulaire d’évaluation des pratiques cliniques
Formulaire d’évaluation produit